Au salon du livre

Maintenant que je suis parisienne, je peux faire des trucs trop dingues comme aller au Salon du Livre.
Sauf que le salon, c’est moins incroyable que ce que j’avais imaginé : en fait, c’est comme un salon du livre jeunesse, mais avec moins d’enfants qui crient de partout, sans ballons de baudruche multicolores, avec beaucoup plus d’adultes et beaucoup moins de comportements rationnels (pourquoi ces émeutes devant des sièges encore vides? ah oui, une dédicace dans 4h).
Découverte du jour : l’Armée de Terre a un stand.
Les titres sont attractifs : « Principes de la guerre des montagnes », l’original « De la guerre à la paix », et mon préféré « Oncle Henri, raconte nous la Libération! »
Père Castor, raconte nous une histoire! 
Dans mes multiples sacs à la sortie : Chroniques d’un rêve enclavé d’Ayerdhal, Entremondes de mon chouchou j’ai nommé Neil Gaiman, Au bonheur des monstres tome 1 et 2 de Alan Snow, Des pas dans la neige d’Erik L’Homme. Petite chronique à venir dès que je les ai terminé.
Et pour finir, un petit regard sur les mots clés tapés cette semaine pour arriver sur ce blog, histoire de conclure la belle expérience sociologique débutée précédemment :  
– « qui a vu Justin Bieber à fanclub » (pas moi en tout cas)
– « Justin Bieber qui regarde à gauche et qui a peur » (ah)
– « écriture de Justin Bieber » 
A ranger dans le classeur des requêtes étranges (qui contient déjà, pêle-mêle: « gobelins marrant », « blog Camille Lacourd », « confiture » ou « chocolat, rides, bottero »). 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *