Ecrire : conseils et outils

Comment écrire est une question qui revient très souvent. Y a-t-il des techniques ou des outils pour se lancer dans l’écriture, pour se structurer, pour tenir sur le long terme ? (parce que oui, parfois, c’est dur !) Ces questions, je me les suis posées, moi aussi. Petit panorama des éléments de réponses que j’ai pu glaner par-ci par-là. Quoi de plus logique pour un écrivain que de se tourner d’abord vers les livres quand il se pose des questions ! Et bien, autant vous l’avouer tout de suite, je ne suis pas une grande fan de ce genre de bouquins. J’ai lu l’Anatomie du scénario, de John Truby, comme à peu près tout le monde, je crois. Ca n’a pas été exactement mon truc – trop technique, trop « manuel d’écriture » à mon goût. C’est évidemment personnel, mais à trop réfléchir à la structure du roman, j’en perds l’envie d’écrire.

Deux livres m’ont par contre beaucoup marquée. D’abord, il y a Écriture, de Stephen King – un de mes auteurs fétiches. King y mixe une partie conseils d’écriture assez classique, et une partie plus réflexive sur sa vie, ce qui l’a conduit à devenir écrivain, sur ce que l’expérience lui a apporté. Vous vous en doutez, c’est ce morceau-là que j’ai préféré 🙂 Autre livre, Comme par magie, d’Elizabeth Gilbert (l’auteur de Mange, prie, aime). Son intérêt à lui, c’est son ton : Elizabeth Gilbert parle de l’écriture comme d’une chose un peu magique, joyeuse et positive, et c’est une vision que j’ai trouvé infiniment rafraîchissante (franchement, y en a marre de l’image de l’écrivain maudit et malheureux à vie, non ?).Je me contentais jusqu’à présent de mon bon vieux Word pour écrire, assorti d’une collection de cahiers et de carnets pour griffonner/gribouiller n’importe quand. Depuis une semaine, je teste cependant le logiciel Scrivener, et je dois avouer que je suis assez séduite. Quand on ne peut pas s’empêcher de jongler entre 15 fichiers ouverts, comme moi, c’est vraiment pas mal ! Scrivener permet en effet d’organiser sur la même interface tous les documents qui vont nous être utiles pendant la phase d’écriture : le manuscrit, bien sûr, mais aussi le synopsis, les fiches personnages, les notes diverses… J’avais un peu peur de la complexité du logiciel, mais une bonne lecture du manuel m’a suffit à me débrouiller.
Vous hésitez à vous lancer ? Vraiment, il ne faut pas : une version test est disponible gratuitement pendant 30 jours. Largement de quoi se familiariser avec la chose !Ou plutôt, l’initiative : là, je voulais absolument vous parler du Défi Sablier, imaginé par mon amie Samantha Bailly.

 

Bon, je suis un peu à la bourre puisqu’on en est déjà au 3ème jour, mais ce défi me semblait vraiment super intéressant car il implique de se mettre tout doucement à l’écriture. On commence avec cinq minutes quotidiennes, pas plus, puis on allonge la séance chaque jour… Jusqu’à adopter un rythme. Si vous souhaitez en savoir plus, rendez-vous sur la chaîne Youtube de Samantha.Tant qu’on y est, restons un instant sur la chaîne de Samantha. C’est une mine d’informations sur l’écriture en général, bourrée d’explications claires et précises.

Un autre article que j’ai trouvé intéressant ces derniers jours : ça se passe sur le blog de Mango&Salt, que je suis depuis longtemps et dont je découvre le penchant pour l’écriture. C’est grâce à elle que je me suis enfin lancée sur Scrinever !

 

Hello 2017 !

2016 aura été pour moi une année paradoxale – une année blanche, en fait, puisqu’après trois publications en 2015, il n’y a rien eu. Pendant ce temps, j’ai écrit, pas autant que je l’aurai voulu (mais bon, on est jamais complètement content, non ?), j’ai corrigé, j’ai patienté. 

Parmi les réussites : 

  • J’ai terminé d’écrire et de corriger « La Maison des reflets », qui sortira le 2 février chez Syros. Ça, je le classe dans la catégorie des grosses réussites parce que mine de rien, il m’a fallu beaucoup de travail et de re-travail pour en venir à bout ! 
  • J’ai également écrit le volume 2 du Club des Métamorphes, ma série jeunesse qui oscille entre policier et fantastique. Il s’intitule « Le chapiteau des ombres » et il paraîtra le 22 mars chez Rageot. Pour l’occasion, le volume 1 (« Le manoir aux secrets », pour ceux qui ne suivent pas, hein) ressortira en même temps mais avec une nouvelle couverture ! Je vous montre tout ça dès que je le peux. 
  • Écriture toujours, je viens juste de boucler un petit roman de SF pour jeunes lecteurs. Titre provisoire : « Dans la peau de Sam ». Premières corrections prévues pour ce week-end !
  • Enfin, j’ai entamé deux autres romans – un bon tiers de rédigé pour l’un comme pour l’autre à ce jour. L’un s’appelle « Ceux des limbes » et parle d’une communauté isolée sur une montagne fortifiée, dans un monde plein de zombies. Le deuxième n’a pas encore de titre, mais il oscille entre road-trip et huit-clos en plein début d’apocalypse.
  • « Le manoir aux secrets » a été sélectionné pour les prix Dévoreurs de livres et Lionceau Noir. « Le vent te prendra » est quant à lui en lice pour le prix du Vif d’or (inutile de préciser mon degré de ravissement face à un nom pareil !)

Bien sûr, il y a aussi eu quelques déceptions : parmi celles-ci, le sort du « Vent te prendra », justement, qui n’est plus publié à l’heure qu’il est. La collection In love n’ayant pas rencontré le succès escompté, elle a été arrêtée. C’est toujours un peu triste quand ça arrive, d’autant plus quand le roman a eu une durée de vie aussi courte, mais c’est comme ça. Si vous comptiez vous procurer ce bouquin, dépêchez-vous, il ne va pas tarder à être collector ! De mon côté, je dois avouer que je ne sais pas quoi en faire. Le proposer à d’autres éditeurs pour une éventuelle reprise ? Le publier moi-même en version numérique ? Je réfléchis. 

Au niveau perso, 2016 a été super-cool aussi. Pas mal de voyages, avec des destinations que j’ai vraiment aimé découvrir : le Mexique, New-York, Lisbonne… 

Et les objectifs 2017 ?

En dressant ce bilan, je me rends compte que j’ai écrit plus que je ne le pensais. Pour 2017, l’enjeu est de continuer sur cette lancée, tout en accompagnant (et surtout en profitant) de la sortie des trois ou quatre romans à venir. En résumé, il faudrait :

  • Terminer mes deux romans en cours, avec un gros focus sur « Ceux des limbes » que j’aimerai finir pour février. 
  • Écrire le volume 3 du Club des Métamorphes.
  • Et puis c’est tout pour l’écriture, car il y aura pas mal de déplacements : dans les écoles de Normandie pour les Dévoreurs de livre, à Lyon, à Lens… 

 

1 2 3 4 5 37