Salut, 2013 !

Maintenant que 2012 s’en est allé, c’est le moment de vous souhaiter à tous une très belle année, plein de surprises et de rires (moi, c’est comme ça que je les préfère). 
Pas facile de faire le point sur l’année écoulée. J’ai parfois l’impression de n’avoir pas fait grand chose : un seul roman écrit en douze mois, niveau productivité, on a vu mieux. Mais il faut bien avouer que la période était compliquée. 
En mars dernier, j’ai enfin été diplômée. Cinq ans d’études à l’Institut d’Etudes Politiques de Lyon, ça signifie beaucoup de choses : des monceaux de souvenirs dans une ville que j’ai adorée, des étés brûlants sur les bords du Rhône, le sentiment d’une autre vie à Edimbourg, des amis, plein d’amis… Et surtout, des heures et des heures passées à écrire en douce dans les amphis. Puis, à un moment, il a bien fallu grandir. 
Alors je suis entrée chez une grande entreprise de cosmétiques parisienne, j’y suis restée quelques mois, et je suis partie quand on m’a proposé un poste plus intéressant. J’ai découvert au passage qu’un métier pouvait être aussi passionnant que l’écriture… Et bien plus fatiguant, malheureusement. Dur de rallumer son traitement de texte après une longue journée au boulot !
Il s’est tout de même passé quelques jolies choses : « Sous une pluie d’étoiles » a décroché le Prix J’ai Lu J’élis de la ville d’Angers. Les rencontres scolaires ont été nombreuses et enrichissantes, et j’ai terminé les corrections d’un texte, « L’Aventurier et le Fantôme ». Le pitch ? Une histoire d’amour impossible, puisque Valentine, l’héroïne, est… Un fantôme. Empoisonnée par le mystérieux Collectionneur, arrachée à son compagnon, elle parcourt un monde redessiné par une série de catastrophes climatiques pour retrouver son assassin et enfin se venger. Le texte est passé de mains en mains, et ne reste maintenant plus qu’à croiser les doigts !
Pendant ce temps, je travaille sur un autre roman, mettant cette fois en scène une quête amoureuse sur fond d’épidémie zombie. Il me faut encore réécrire la fin, relire le tout une dernière fois… Et hop, départ en lecture. 
Je vous parlerai bien de tous les excellents livres que j’ai lu récemment, mais gardons-en un pour un prochain post, non ?

Lumières

Quand:
– il n’y a pas dix touristes au m²
– il ne fait pas -10°C
– on a prévu un parapluie taille XL
– on a établi un itinéraire précis suite aux recommandations des gens qui s’y sont risqués la veille (à voir absolument v. à éviter encore plus absolument)
– on est avec des gens cools

Et ben la fête des Lumières ça devient the must see.