Message d’une paresseuse débordée

Salut ami lecteur,
A ce rythme-là, ce n’est plus un blog, c’est un bi-mensuel ! Oups !
J’avais envie de dire un petit mot sur ma dernière intervention autour de Sous une pluie d’étoiles, qui a eu lieu le mois dernier, dans le lycée professionnel de Louhans. Des professeurs et des documentalistes super motivé(e)s, des élèves enthousiastes et adorables, un petit-déjeuner à tomber par terre (je pourrais me nourrir exclusivement des palmiers au Nutella concoctées par ces demoiselles), bref, une très jolie rencontre. 
Après la séance questions/réponses, on s’est toutes mises au boulot. C’était la première fois que je me risquais à encadrer un atelier d’écriture, et la consigne était simple: écrire une lettre qui serait ensuite envoyée à un enfant hospitalisé à l’hôpital Saint-Jacques de Besançon. Les lettres étaient belles, sincères, parfois désarmantes, toujours touchantes. Alors, pour ça, un grand merci à tout le monde !
La traditionnelle séance de questions réponses
Et comme, en ce moment, je parle beaucoup plus que je n’écris, je serai à Angers toute la semaine prochaine, à l’occasion du Prix J’ai lu, J’élis. Une rencontre publique est notamment prévue jeudi soir, à 18h00 à la bibliothèque Toussaint. Pour ceux qui sont dans le coin…
De leurs côtés, les critiques continuent de tomber pour Sous une pluie d’étoiles: c’est ici, et puis là. Merci à leurs auteurs !

Dur, très dur retour

Je serais bien restée de l’autre côté du monde, au chaud, au soleil et surtout en très bonne compagnie, mais toutes les bonnes choses ont une fin…
Impossible de résumer en quelques phrases ce que fut ce voyage, qui m’a fait découvrir la Chine, le Laos, la Thaïlande, Singapour, la Malaisie et le Vietnam : les campagnes lao semées de rizières et de maisons sur pilotis, les temples, les bouddhas d’or et les îles thaïlandaises, l’ordre et le modernisme de Singapour, les plantations de thé malaises ou encore les délicieux banh bao viet…
Evidemment, j’étais partie certaine de revenir de ces deux mois avec au moins cent pages d’écrites. Et évidemment, je n’ai pas écrit plus de quatre lignes. Il est donc temps de se remettre un peu au boulot.
Un rappel : je signerai à la librairie Decitre de la Part-Dieu, à Lyon, samedi 12 mars à partir de 15h.
Et comme le monde ne s’est pas arrêté de tourner pendant que je bronzais à Koh Lanta, voici les dernières critiques que de gentils internautes ont bien voulu poster sur Sous une pluie d’étoiles :


Revue de presse + Montreuil

Le moment qui ne fait pas de mal au moral. On parle de Sous une pluie d’étoiles :

 » Beaucoup de tendresse et de délicatesse, l’histoire d’une très belle amitié entre Victor et Juliette, une jeune fille pas tout à fait comme les autres. A lire absolument. »

Et comme prévu, je serai sur le stand Rageot (stand D31) le vendredi 3 décembre à partir de 18h30 ! 
(Je dis ça comme ça, mais à côté il y aura quand même Gilles Francescano qui dédicacera le magnifique Chant du Troll, dont je parlais il y a quelques semaines… )