Montreuil

La semaine dernière, c’était le Salon du livre et de la presse jeunesse – Montreuil pour les intimes.Cela fait quelques années déjà que je m’y rends, depuis que j’habite à Paris, en fait. Et au fil des éditions, c’est devenu pour moi un moment assez incontournable. Parce qu’on y croise plein de lecteurs, que les allées sont emplies d’une foule d’enfants avec l’air trop heureux d’être là, qu’on retrouve les copains auteurs et qu’on en rencontre d’autres, que l’on élabore de nouveaux projets ou qu’on perfectionne ceux qui sont en cours… Bref, il y a des dizaines de raisons d’aimer Montreuil.

En dédicaces

Cette année, j’ai entre autres eu la joie de :

  • retrouver les équipes de mes éditeurs et parler avec eux des livres en cours comme de ceux à venir
  • boulotter des petits fours à la soirée d’inauguration
  • croiser l’équipe de choc des représentants Syros
  • rigoler avec ces bons vieux Samantha Bailly, Gabriel Katz et Olivier Gay
  • pester contre le réseau téléphonique (le salon est une sorte de no-go-zone de la 3G)
  • signer toute une journée aux côtés de l’adorable Ségolène Valente
  • tourner une séquence vidéo complètement ratée chez Rageot (poke Sam et Jade)
  • rencontrer la toute aussi adorable Sophie de Sophie Lit pour une petite lecture
    assister à une interview épique d’Erik l’Homme
Spotted : un usage carrément excessif de filtres

Et je me suis terriblement réfrénée côté livres, puisque j’ai réussi à n’en acheter qu’UN SEUL : le Jardin des Epitaphes, de Tai-Marc le Than (que j’ai d’ailleurs dévoré dans la soirée et que je vous conseille). Vivement l’année prochaine !

Vendée’Lire

La semaine dernière, j’étais invitée en Vendée pour une semaine d’interventions dans les collèges de la région, dans le cadre du prix Vendée’Lire. Pour plus d’infos, la sélection entière est ici (et oui, les élèves postent un nombre impressionnant de critiques sur le blog !)
Un véritable marathon, avec près de 600 élèves rencontrés en cinq jours !
J’en profite pour remercier tous les membres de l’association, qui se sont occupés de l’organisation de cette semaine, ainsi que tous les professeurs qui m’ont accompagnée et, surtout, tous les élèves que j’ai eu la joie de rencontrer. Aux dizaines et dizaines de questions posées se sont ajoutées des lectures, des saynètes, des dessins, des acrostiches, des photos… 

Au collège du Sacré Cœur – La Roche sur Yon

Les articles et les compte-rendus de toutes ces rencontres sont nombreux :

La rencontre vue par le collège du Sacré-Cœur de La Roche sur Yon
La rencontre vue par le collège Saint-Jacques de la Mothe-Achard
La rencontre vue par le collège Sainte-Marie de Chavagnes
La rencontre vue par le collège Notre-Dame aux Brouzils
Et par les 4emes des Brouzils !
Un article sur ma venue à Rocheservière (et euh… non on en est pas tout à fait à 8000 exemplaires !)
Un autre sur ma venue au collège Puy-Chabot 
Et le dernier, sur la journée passée à Moutiers-les-Mauxfaits 

Maintenant, ne reste plus qu’à attendre le résultat des votes… Et à croiser les doigts !

Salut, 2013 !

Maintenant que 2012 s’en est allé, c’est le moment de vous souhaiter à tous une très belle année, plein de surprises et de rires (moi, c’est comme ça que je les préfère). 
Pas facile de faire le point sur l’année écoulée. J’ai parfois l’impression de n’avoir pas fait grand chose : un seul roman écrit en douze mois, niveau productivité, on a vu mieux. Mais il faut bien avouer que la période était compliquée. 
En mars dernier, j’ai enfin été diplômée. Cinq ans d’études à l’Institut d’Etudes Politiques de Lyon, ça signifie beaucoup de choses : des monceaux de souvenirs dans une ville que j’ai adorée, des étés brûlants sur les bords du Rhône, le sentiment d’une autre vie à Edimbourg, des amis, plein d’amis… Et surtout, des heures et des heures passées à écrire en douce dans les amphis. Puis, à un moment, il a bien fallu grandir. 
Alors je suis entrée chez une grande entreprise de cosmétiques parisienne, j’y suis restée quelques mois, et je suis partie quand on m’a proposé un poste plus intéressant. J’ai découvert au passage qu’un métier pouvait être aussi passionnant que l’écriture… Et bien plus fatiguant, malheureusement. Dur de rallumer son traitement de texte après une longue journée au boulot !
Il s’est tout de même passé quelques jolies choses : « Sous une pluie d’étoiles » a décroché le Prix J’ai Lu J’élis de la ville d’Angers. Les rencontres scolaires ont été nombreuses et enrichissantes, et j’ai terminé les corrections d’un texte, « L’Aventurier et le Fantôme ». Le pitch ? Une histoire d’amour impossible, puisque Valentine, l’héroïne, est… Un fantôme. Empoisonnée par le mystérieux Collectionneur, arrachée à son compagnon, elle parcourt un monde redessiné par une série de catastrophes climatiques pour retrouver son assassin et enfin se venger. Le texte est passé de mains en mains, et ne reste maintenant plus qu’à croiser les doigts !
Pendant ce temps, je travaille sur un autre roman, mettant cette fois en scène une quête amoureuse sur fond d’épidémie zombie. Il me faut encore réécrire la fin, relire le tout une dernière fois… Et hop, départ en lecture. 
Je vous parlerai bien de tous les excellents livres que j’ai lu récemment, mais gardons-en un pour un prochain post, non ?
1 2 3 4 6